Ah les astuces en droit routier… Celles qui font miroiter la possibilité de s’en sortir sans amende ni perte de points. Et bien une petite dernière est née : confier ses pv à un illustre inconnu sur snapchat qui se charge, moyennant finance, de faire sauter l’amende et les points ! Arnaque évidemment. On fait le point !

1. Snapchat : c’est quoi l’embrouille ?

Une prestation alléchante…

Le processus est toujours le même… Un conducteur reçoit un ou plusieurs avis de contravention SANS INTERCEPTION. Et comme il souhaite sauver son permis, il va tout faire pour éviter la perte des points.

Mais plutôt que de consulter son avocat en droit routier préféré, il se tourne vers un illustre inconnu, rencontré sur snapchat.

De toute évidence, l’offre est alléchante ! En effet, le “prestataire” se targue de pouvoir faire sauter l’amende et les points.

Contre une rémunération (bien évidemment) de l’ordre d’une cinquantaine d’euros par pv.

Et notre brave conducteur, confiant et content de sa trouvaille, envoie à la fois l’argent et son avis de contravention au “prestataire” qui se charge de tout.

Toutefois, des mois après notre conducteur reçoit de drôles de convocations …

… qui ne fonctionne pas !

Depuis des semaines, je suis ainsi régulièrement sollicité par des conducteurs totalement désamparés.

Pensez-donc ! On leur avait promis ni amende ni points et ils se retrouvent convoqués devant le tribunal, avec menaces de poursuites pour dénonciation calomnieuse et fournitures de faux renseignements !

snapchat convocation tribunal de police

Car l’astuce consistait pour le “prestataire” à désigner comme auteur des infractions une personne titulaire d’un permis de conduire étranger.

Sauf que le suivi des contestation des pv SANS INTERCEPTION, est centralisé au centre national de traitement de RENNES.

Qui, évidemment, a commencé à tiquer quand il a reçu plusieurs centaines de désignations au nom du même individu !

Résultat, de très nombreux conducteurs se retrouvent délestés de l’argent donné au “prestataire” snapchat mais désormais chargés d’une belle convocation en audience.

Audience à laquelle ils doivent répondre des infractions dont ils pensaient s’être débarassés une bonne fois pour toute…

2. Des conséquences heureusement limitées

Responsable mais pas coupable !

Précédemment sur mon blog, vous avez pu lire que sans preuve de l’identité du conducteur, c’est la relaxe assurée !

Lire à cet égard mes articles :

Et en l’occurence, parce qu’ils ont eu la bonne idée de s’adresser à un avocat en droit routier, les conducteurs qui m’ont contacté ont été relaxés à 100% des infractions qui leur étaient reprochées.

Tout au plus ont-ils dû s’acquitter d’une amende en tant que redevable pécuniaire (article L.121-3 du code de la route).

Mais ils n’ont perdu aucun point sur leur permis de conduire !

Donc au final on a pu limiter la casse.

Faites confiance à votre avocat en droit routier ! Pas à un inconnu sur snapchat !

Et pour la suite, on avisera. A ce jour aucun de mes clients n’a encore été poursuivi pour dénonciation calomnieuse ou fourniture de faux renseignements.

Si d’aventure le Parquet s’ingénie à les poursuivre, j’aurai de nombreux moyens de droit faire valoir pour contester les poursuites !

Pour conclure, un dernier mot… si vous souhaitez vraiment protéger votre permis de conduire, faites confiance à un avocat en droit routier dont c’est le métier. Pas à un illustre inconnu rencontré sur snapchat !

2 commentaires

  1. Effectivement, Maître, la réglementation routière est trop complexe pour être laissée entre les mains de dilettantes , à vocation d’usurpateurs!
    Cela relève de spécialistes que sont les avocats.

    1. Bonjour, malheureusement nombreux sont les conducteurs à se faire avoir… A bientôt sur ce blog, Etienne LEJEUNE

Laisser un commentaire

CONTACT PRISE DE RDV