Le clignotant est un équipement obligatoire sur tout véhicule. Pourtant, il suffit de rouler quelques kilomètres pour se demander si c’est toujours le cas. Aujourd’hui, partons ensemble à la recherche du clignotant perdu…

Un récent sondage réalisé par la Fondation Vinci Autoroutes révèle que 57% des français oublient leur clignotant pour doubler ou changer de direction.

Ce n’est malheureusement pas nouveau…

Ainsi, en 2018, la gendarmerie des Pyrénées-Orientales émettait déjà un avis de disparition inquiétante sur les réseaux sociaux. Visiblement sans effet…

Le clignotant c’est quoi?

Sur la route, il est essentiel que les usagers se comprennent entre eux. Et pour cela, leurs intentions doivent être claires.

En effet, un manque de communication peut entraîner de l’agressivité, de la surprise, voire pire, un accident.

Or justement, le clignotant est un outil de communication très pratique. Car il sert à prévenir les autres usagers que vous allez changer de direction.

Un simple petit bras à actionner, et hop les autres usagers savent que vous allez tourner et dans quelle direction.

C’est d’ailleurs un sacré avantage par rapport aux cyclistes puisque vous n’avez pas à passer le bras par la fenêtre pour indiquer que vous tournez (ce qui poserait un sérieux problème pour tourner à droite…).

Le clignotant comment ça marche?

Attention scoop !

Pour ceux qui l’ignorent (ils sont nombreux), le clignotant est actionné par un petit bras situé sur la gauche du volant.

clignotant

Pour tourner à gauche il faut baisser le petit bras. Et pour tourner à droite, il faut lever le petit bras.

Après cela, vous allez voir une petite flèche s’allumer sur le tableau de bord et entendre un cliquetis synchrone avec cette flèche.

C’est la preuve que ça marche !

Et sur les véhicules récents, le petit bras revient tout seul à sa place une fois que vous avez fini de tourner.

Magique non?

Avec de l’entraînement tout le monde peut y arriver 😉

Au fait, si vous constatez que le clignotant marche une fois sur deux, pas de panique ! C’est parfaitement normal !

Parce qu’un clignotant c’est justement fait pour clignoter !

Le clignotant, quelles sanctions?

Attention, nouveau scoop !

Changer de direction sans mettre son clignotant est une infraction.

“Banale” certes, mais une infraction tout de même.

Nom officiel ? “Changement de direction sans avertissement préalable”.

L’article R.412-10 du code de la route prévoit ainsi que le conducteur qui va apporter un changement dans la direction de son véhicule ou en ralentir l’allure doit

“avertir de son intention les autres usagers”

Et en cas de non-respect, le conducteur encourt une amende de 2ème classe. C’est-à-dire une amende forfaitaire de 35€ (minorée à 22€). Outre 3 points en moins sur son permis de conduire.

Bon, vous l’avez compris, le meilleur moyen d’éviter d’avoir à payer l’amende c’est de vous entraîner en mettant en pratique le mode d’emploi ci-dessus 😉

Lire aussi mon article “Clignotant pendant toute la durée du dépassement : obligatoire ou pas ?

Et pour aller plus loin, consultez mon article “5 astuces pour ne pas perdre de points !

 

2 commentaires

  1. Merci pour la clarté des explications.
    Enfin une décision juste de la cour de cassation.
    Qui a écrit l’article R414-4 ? Je ne sais pas mais cela devait être un visionnaire.
    Y-avait-il autant d’autoroutes et de giratoires que maintenant ? Je ne le pense pas !
    Or il a donné à cet instant la possibilité, à un conducteur qui roulerait à droite sur l’autoroute à trois voies, de dépasser un premier véhicule, de rouler sur la voie du milieu un certain temps, et de signaler un nouveau déport à gauche (après avoir vérifié le liberté de la troisième voie) pour dépasser un véhicule plus lent que le sien et qui se trouve déjà sur la voie médiane.
    Sans cette vision du futur on assisterai à des déboitements sauvages pour rejoindre la voie 3.
    De même dans un carrefour à sens giratoire, quand on ne fait pas le choix, après réflexion, de se porter en file de gauche pour rejoindre une sortie située dans l’espace gauche, par rapport à sa voie d’entrée, comment pourrions nous avertir d’un dépassement d’un deux roues lent, dans l’anneau giratoire si on devait faire fonctionner en continu le clignotant gauche sous prétexte qu’on ne sort que vers la troisième ou quatrième sortie. … qui plus est, par un tourne-à-droite on ne peut plus classique !
    Il est une autre incohérence dans les giratoires à être “inculquée” lors de ‘apprentissage de la conduite.
    Comme celle de se présenter, 20-30 m avant d’entrer sur la chaussée d’ un anneau giratoire, avec un clignotant battant à gauche alors que la première intersection rencontrée interdira de s’engager sur la gauche et vous obligera à vous engager sur cet anneau avec un tourne-à-droite.
    Chaussée de laquelle on sortira, après quelques dizaines de mètres (en courbe à gauche voire en courbes multiples avec des portions rectilignes) avec un autre tourne-à-droite.
    Quel intérêt d’utiliser un clignotant pour annoncer une chose que vous ne ferez pas, ni en entrée, ni en sortie ?

    Avec toute ma considération pour vos articles

    CS

    1. Bonjour, l’utilisation du clignotant n’est effectivement pas toujours simple dans certaines situations. Le bon sens doit prévaloir. A bientôt sur ce blog, Etienne LEJEUNE

Laisser un commentaire

CONTACT PRISE DE RDV