“Un trait danger, deux traits sécurité !” Ce slogan est archi connu. Et pourtant un phénomène ne cesse de prendre de l’ampleur : coller la voiture de devant. Surtout sur autoroute. Or, c’est particulièrement dangereux ! Raison pour laquelle il est interdit de coller le véhicule qui précède. On fait le point !

1. Distances de sécurité : que dit la loi?

Allons lire ensemble l’article R.412-12 du code de la route :

“I. – Lorsque deux véhicules se suivent, le conducteur du second doit maintenir une distance de sécurité suffisante pour pouvoir éviter une collision en cas de ralentissement brusque ou d’arrêt subit du véhicule qui le précède. Cette distance est d’autant plus grande que la vitesse est plus élevée. Elle correspond à la distance parcourue par le véhicule pendant un délai d’au moins deux secondes”.

Ainsi le code de la route raisonne non pas en mètres mais en secondes.

Et donc plus la vitesse augmente, plus la distance de sécurité doit être importante.

Exemple :

  • vous roulez à 50 km/h, vous devez laisser une distance de sécurité de minimum 28m avec le véhicule qui vous précède
  • si vous allez sur l’autoroute et que vous roulez à 130 km/h, vous devez laisser une distance de sécurité de minimum 73 m !

2. Interdit de coller… même quand vous dépassez !

Le respect des distances de sécurité s’impose sur l’ensemble du réseau routier. Et en toutes circonstances.

Donc, si vous doublez sur autoroute par exemple et qu’un véhicule se trouve déjà sur la voie de dépassement, laissez une distance de sécurité suffisante !

Car d’une part c’est interdit de coller mais surtout ça ne va pas le faire avancer plus vite.

Sans compter les risques évidents pour votre sécurité. En cas de freinage d’urgence le choc pourrait être catastrophique (exemple en vidéo…).

Lire aussi mon article “Rouler sur autoroute… sur quelle voie ?

3. Interdit de coller sinon la sanction tombe !

Le conducteur qui ne respecte pas cette règle (et la sécurité des autres usagers de la route) encourt les sanctions suivantes :

  • une contravention de 4ème classe et donc une amende forfaitaire de 135€ (minorée 90€)
  • un retrait de 3 points
  • une possible suspension du permis de conduire (peine rarement appliquée)

Pour aller plus loin, lire mon article “Quand a lieu la perte des points?

Sans oublier qu’en cas d’accident il sera responsable !

4. Une part de subjectif et des contestations possibles

Contrairement à l’alcool ou à la vitesse, les forces de l’ordre n’ont pas de moyen de contrôle vraiment efficace et fiable.

Et donc il y a une part évidente de subjectivité.

Ce qui amène bien souvent à des pv imprécis.

Mais attention ! Ce que vous recevez par la poste c’est l’avis de contravention, pas le pv.

Et pour avoir accès au pv, il faut contester avec le risque d’une amende plus élevée (jusqu’à 750€ !).

Lire aussi mon article “Non-respect des distances de sécurité, des failles à exploiter !

Laisser un commentaire