Noël approche à grand pas. Mais pour éviter de gâcher cette belle fête, attention à ne pas faire n’importe quoi sur la route ! Déjouons ensemble les pièges de Noël !

Sommaire :

  1. Combien de coupes de champagne ?
  2. Conduire en talons aiguilles ?
  3. Se maquiller au volant ?
  4. Pensez à dégivrer !
  5. Respectez les distances de sécurité !
  6. Nettoyez vos plaques !
  7. Chaussez les bons pneus !

1. Combien de coupes de champagne ?

C’est sans doute un des pièges de Noël les plus durs à éviter…

Au volant (ou au guidon), le taux d’alcool à ne pas dépasser est de 0,5g/l de sang (0,25mg par litre d’air expiré).

Et l’équivalent en verres varie selon les personnes :

  • âge
  • sexe
  • corpulence
  • etc.

En général, on estime la limite entre 1 et 2 verres.

Mais pour les jeunes conducteurs munis d’un permis probatoire et les conducteurs de véhicules de transport en commun (article R.234-1 du code de la route), ce taux descend à 0,2g/l de sang (0,10mg par litre d’air expiré).

Soit à peine 1 verre…

Donc pour que la fête ne vire pas au cauchemar, respectez bien la limite.

Car, au-delà des risques que vous faites courir aux autres, les sanctions sont lourdes.

Voyez plutôt :

  • jusqu’à 2 ans d’emprisonnement et 4 500€ d’amende
  • jusqu’à 3 ans de suspension du permis, voire annulation du permis
  • confiscation du véhicule
  • 6 points en moins sur le permis de conduire
  • etc.

Pour aller plus loin, lire mon article “Alcool au volant : quel taux pour quelle sanction ?

2. Conduire en talons aiguilles ?

Vous vous en doutez, le Code de la route ne vas pas jusqu’à détailler le type de chaussures que vous devez porter ou non.

Et certainement pas le jour de Noël.

Mais l’article R.412-6 du code de la route prévoit que :

“Tout conducteur doit se tenir constamment en état et en position d’exécuter commodément et sans délai toutes les manœuvres qui lui incombent”.

Ainsi, en cas de contrôle, les forces de l’ordre peuvent considérer que conduire en talon aiguille ne vous permet pas de conduire en toute sécurité et d’effectuer les manœuvres dans de bonnes conditions.

Vous risquez alors une amende de 35€. Mais sans retrait de point.

Et en cas d’accident, votre assurance peut vous refuser toute indemnisation.

C’est ainsi que la Cour de cassation (Civ. 2°, 16 janvier 2014, n°13-12771) a pu rejeter la demande d’indemnisation d’une automobiliste qui avait eu un accident parce qu’elle portait

“des chaussures à talons hauts qui sont restés coincées sous les pédales, écoutait la radio, parlait avec ses passagers et a reconnu qu’elle fumait une cigarette, alors que l’article R. 412-6 du code de la route impose au conducteur de se tenir constamment en état et en position d’exécuter commodément et sans délai toutes les manœuvres qui lui incombent et que ses possibilités de mouvement ne doivent pas être réduites par le nombre ou la position des passagers”

Au final, c’est un des pièges de Noël les plus facile à respecter : conduisez avec des chaussures confortables et chaussez vos talons aiguilles une fois sur place !

3. Se maquiller au volant ?

Même raisonnement que pour les talons aiguilles.

Les forces de l’ordre peuvent aussi appliquer ce fameux R.412-6.

Donc pour le maquillage, faites le chez vous avant de partir ou éclipsez-vous discrètement en arrivant chez vos hôtes.

Mais en tout cas, évitez de le faire au volant.

Là encore, c’est un des pièges de Noël facile à éviter.

Lire aussi “A-t-on le droit de manger au volant ? Ou de se maquiller ?

4. Pensez à dégivrer !

Alors oui, avec de la buée plein les vitres vos enfants pourraient dessiner de jolis sapins de Noël.

Mais à défaut de dégivrer ou désembuer votre voiture avant de prendre la route, les forces de l’ordre pourraient vous verbaliser. Avec à la clé une amende de 35€.

Et oui, notre fameux article R.412-6 est décidemment plein de ressources !

Donc si vous voulez y voir clair et éviter de perdre bêtement 35€, vous savez ce qui vous reste à faire.

5. Respectez les distances de sécurité !

Le Code de la route (article R.412-12) impose que l’intervalle entre votre véhicule et le véhicule qui vous précède soit au moins égal à la distance que vous parcourez en 2 secondes :

  • 30 m pour 50 km/h
  • 50m pour 90km/h
  • 78 mètres pour 130 km/h

Si vous ne respectez pas cette règle, non seulement vous risquez l’accident en cas de freinage brutal (avec le verglas hivernal les distances augmentent…) mais vous risquez en outre une amende de 135€ (minorée à 90€) et un retrait de 3 points.

Lire mon article “Non-respect des distances de sécurité, des failles à exploiter !

6. Nettoyez vos plaques !

L’hiver est propice aux salissures. Donc attention à vos plaques !

En effet, le Code de la route (article R.317-8) vous impose de maintenir chaque plaque en bon état d’entretien

“permettant la lecture des inscriptions qu’elle comporte”

A défaut, vous encourez une amende de 135€ (minorée à 90€) outre l’immobilisation possible du véhicule.

7. Chaussez les bons pneus !

Aujourd’hui il n’y a pas encore d’obligation d’équiper les véhicules de pneus hiver.

Mais, en cas de fortes neiges et sur certaines portions de route signalées, le conducteur doit équiper son véhicule deux roues motrices de chaînes.

Et dès le 1er novembre 2021, le port de pneumatiques hiver ou de chaînes sera obligatoire dans de nombreux départements français entre le 1er novembre et le 31 mars.

Laisser un commentaire