Le stop grillé… infraction “banale” s’il en est, souvent sujette à caution (“Monsieur l’agent je vous jure je me suis bien arrêté !”) mais qui peut entrainer un retrait de points important et une amende ! On fait le point !

1. Stop grillé : que dit la loi ?

Prenez votre code de la route et ouvrez le à l’article R.415-6 :

“A certaines intersections indiquées par une signalisation dite stop, tout conducteur doit marquer un temps d’arrêt à la limite de la chaussée abordée. Il doit ensuite céder le passage aux véhicules circulant sur l’autre ou les autres routes et ne s’y engager qu’après s’être assuré qu’il peut le faire sans danger”

Dans ces conditions, à un panneau “STOP” tout conducteur doit s’arrêter complètement.

Ensuite, il doit céder la priorité aux autres véhicules avant de s’engager.

Ca, tout conducteur l’a appris en passant le code… Du moins en théorie car il s’agit d’une des infractions les plus répandues !

2. S’arrêter, oui…. mais combien de temps ?

Nous l’avons vu, le code de la route exige un temps d’arrêt. Ce qui signifie que vous devez immobiliser totalement votre véhicule.

Mais le code de la route ne fixe aucune règle de durée d’arrêt au stop.

En pratique, il est quand même vivement conseillé de s’arrêter au moins 3 secondes pour éviter tout risque de verbalisation.

Pour aller plus loin, lire mon article “Faut-il vraiment s’arrêter 3 secondes au stop ?

3. Stop glissé = Stop grillé !

Très répandu, le stop glissé est interdit. Cette manœuvre consiste à ralentir mais sans s’arrêter complètement au stop.

Si les forces de l’ordre sont dans les parages, c’est la verbalisation assurée !

Et en cas d’accident, vous serez évidemment responsable.

4. Quelle amende pour un stop grillé ?

Pour un stop grillé, le code de la route prévoit une amende forfaitaire de 135€.

Attention, en cas de retard de paiement l’amende peut monter à 375€ en cas de majoration et jusqu’à 750€ devant le tribunal de police.

Mais si vous payez rapidement vous bénéficierez d’une minoration et vous ne paierez ainsi “que” 90€.

5. Combien de points en moins pour un stop grillé ?

Outre l’amende, le code de la route prévoit la perte de 4 points sur votre permis de conduire.

Pour les récupérer, il vous faudra attendre 3 ans sans commettre d’autres infractions ou bien effectuer un stage de récupération de points.

Lire aussi mon article “Quand a lieu la perte des points ?

6. Stop grillé et véhicule prioritaire

Le code de la route prévoit une exception.

Au cas où un véhicule prioritaire se présente derrière vous (SAMU, pompiers, police, …) vous avez l’obligation de le laisser passer, quitte à griller le stop.

L’article R.415-12 du code de la route est limpide sur ce point :

“En toutes circonstances, tout conducteur est tenu de céder le passage aux véhicules d’intérêt général prioritaires annonçant leur approche par l’emploi des avertisseurs spéciaux prévus pour leur catégorie”

Mais si vous refusez de le laisser passer, vous risquez une amende pour non-respect de priorité d’un véhicule prioritaire.

Avec à la clé une amende forfaitaire de 135€ (minorée à 90€) et 4 points en moins sur votre permis de conduire.

7. L’infraction de non-respect du stop ça se conteste ?

Bien entendu, plutôt que de payer et de perdre 4 points, vous pouvez vouloir contester l’infraction.

Soit pour gagner du temps (lire par exemple mon article “Pourquoi il ne faut pas (toujours) payer l’amende ?) soit tout simplement parce que vous contestez avoir grillé le stop !

Mais attention, sauf classement sans suite, l’affaire sera alors examinée par le tribunal de police.

Et le tribunal non seulement ne sera pas tenu pas le montant de l’amende forfaitaire (il pourra aller jusqu’à 750€) mais il encore il pourra prononcer une peine de suspension du permis de conduire.

2 commentaires

  1. Merci pour les explications relatives au panneau “Stop” sur le parcours de l’automobiliste. Mais va-t-on enfin se décider à réactiver le sifflet à roulette et le carnet à souche pour tous ces cyclistes et autres usagers de locomotion douce qui se moquent des stops, feux, sens interdit, etc. Ce serait bien de revoir la loi Badenter.

    1. Bonjour, l’exécutif, depuis bien longtemps, a fait le choix du tout machine. Il n’a qu’à voir la prolifération des comportements dangereux en ville, sans aucun contrôle, pour s’en rendre compte. Notamment pour les cyclistes, et encore plus pour les trottinettes électriques… Mais il paraît que c’est le progrès… A bientôt sur ce blog, Etienne LEJEUNE

Laisser un commentaire

CONTACT PRISE DE RDV