Pour sauver votre permis, mieux savoir combien il vous reste de points ! Mais comment connaître son solde de points ? On fait le point !

Sur votre permis vous avez au maximum de 12 points (seulement 6 pour un permis probatoire la première année).

Et quand vous commettez une infraction qui entraîne un retrait de points, ce « capital points » se fragilise.

Au final, quand vous arrivez à 0, l’administration vous envoie une lettre « 48SI ».

Aussitôt votre permis est invalide et vous n’avez plus le droit de conduire pendant plusieurs mois.

Il est donc primordial de connaître son solde de points.

En plus c’est très simple !

Sommaire:

  1. Les enjeux du solde de points
  2. Connaître son solde de points en demandant un relevé d’information intégral
  3. Connaître son solde de points sur « Télépoints »
  4. Consultez aussi les courriers de l’administration
  5. Les infos à retenir

1. Les enjeux du solde de points

Un « capital points » fragile

Avec un maximum de 12 points, votre « capital points » s’avère relativement fragile.

Car pour chaque infraction vous risquez une perte de points.

Et attention par exemple à ces infractions « banales » ou de « routine » qui entrainent de grosses pertes de points :

  • oubli du clignotant? 3 points
  • téléphone au volant? 3 points
  • ceinture oubliée? 3 points
  • un stop ou un feu rouge grillé? 4 points
  • refus de priorité? 4 points
  • non-respect de la priorité aux piétons? 6 points

Lire aussi mon article « Combien de points peut-on perdre d’un coup ?« 

Si vous n’y prenez pas garde, vous risquez tout bonnement de perdre votre permis.

Lire aussi mes articles :

Des conséquences potentiellement lourdes en cas de perte du permis

Une invalidation par perte de tous vos points a souvent des conséquences lourdes.

Pour votre vie personnelle évidemment, mais aussi (surtout ?) pour votre vie professionnelle.

Puisque si votre emploi nécessite le permis, votre employeur peut vous licencier !

Pour plus d’informations sur ce sujet, lire aussi les articles dans la rubrique « Permis de conduire et Contrat de travail ».

Une fois votre permis de conduire invalidé, il faudra le restituer.

Puis vous devrez attendre minimum 6 mois pour repasser votre permis (et même 1 an en cas d’invalidation il y a moins de 5 ans).

Pendant ce délai vous aurez interdiction de conduire un véhicule pour lequel le permis de conduire est exigé !

Et si votre permis de conduire date de moins de 3 ans, vous devrez « tout » repasser : code ET conduite.

Vous aurez donc compris l’intérêt de connaître son solde de points.

Le solde de points, un outil stratégique

Connaître son solde de points permet en effet de mieux gérer son « capital points ».

Par exemple, cela vous aide à savoir si vous pouvez payer rapidement l’amende ou si au contraire il vaut mieux attendre, le temps d’effectuer un stage de récupération de points ou de bénéficier d’une reconstitution naturelle de vos points.

De même, en fonction de votre solde vous devrez peut-être contester une amende ou faire appel d’un jugement du tribunal de police ou du tribunal correctionnel pour retarder la perte des points.

Pour approfondir le sujet, jetez un coup d’œil à mon article « 5 trucs imparables pour éviter l’annulation son permis!« 

Et bonne nouvelle, pour connaître son solde de points c’est très simple !

2. Connaître son solde de points en demandant un relevé d’information intégral

Le relevé d’information intégral c’est quoi ?

Il s’agit d’un document personnel et confidentiel émis par la Préfecture. Ce document n’est d’ailleurs communicable qu’au conducteur. Votre assureur ou votre employeur ne peuvent y avoir accès ou en obtenir une copie.

Sur ce document figurent toutes les informations sur votre permis de conduire : validité, infractions routières commises listées par ordre chronologique, stages de récupération de points effectués, invalidation ou suspension de votre permis de conduire,…

Et bien sûr, votre solde de points.

Attention ! Il y a toujours un décalage entre la date théorique à laquelle les points sont retirés et la date réelle à laquelle le retrait figure au relevé. Ce décalage peut varier de quelques semaines à plusieurs mois ! (quand a lieu la perte des points ?)

Soyez donc vigilants dans la gestion de votre « capital points ». Si vous avez payé une amende forfaitaire il y a quelques jours ou si vous avez été récemment condamné par le tribunal l’infraction ne figure peut-être pas encore sur le relevé d’information intégral.

Le solde de points affiché est peut-être « erroné » au jour où vous le consultez.

Partant de là, n’oubliez pas d’en tenir compte, ou vous risquez de bien mauvaises surprises…

Comment obtenir le relevé d’information intégral ?

Auparavant il suffisait de se rendre en Préfecture pour obtenir une copie de son relevé d’information intégral.

Malheureusement, de très nombreux guichets permis de conduire des Préfectures ont fermé… La plupart du temps il n’est donc plus possible d’obtenir un relevé sur place.

Désormais, pour obtenir son relevé il faut en faire la demande par courrier en joignant les documents suivants:

  • photocopie recto/verso d’une pièce d’identité (carte nationale d’identité et/ou passeport en cours de validité, permis de conduire sécurisé).
  • enveloppe timbrée, libellée à vos noms et adresse, au tarif recommandé avec accusé de réception et moins de 50 grammes.

Si vous habitez en Seine-Maritime, la Préfecture met en ligne un formulaire à remplir (modalités ici)

En général, il faut compter une dizaine de jours avant de recevoir son relevé d’information intégral.

Et contrairement à la rumeur, le fait de consulter son solde de points n’a strictement aucun impact sur votre dossier de permis de conduire !

Pour plus d’informations sur ce sujet, je vous invite à découvrir mon article « Relevé d’information intégral: votre vrai permis!« 

3. Connaître son solde de points sur « Télépoints »

Le site https://tele7.interieur.gouv.fr/tlp/ vous permet de consulter votre solde de points en instantané.

Afin de vous connecter, il faut vous munir de votre numéro de dossier et de votre code confidentiel. Vous avez ces identifiants :

  • sur simple demande en Préfecture
  • sur le relevé d’information intégral
  • en vous connectant à l’aide de France Connect.

Attention ! Contrairement au relevé d’information intégral, Télépoints ne fournit que le solde de points. En revanche, vous n’aurez aucun autre détail. Par exemple, vous ne pouvez pas vérifier si telle ou telle infraction est déjà enregistrée.

Vous n’avez donc pas la même visibilité qu’avec un relevé d’information intégral.

Pour plus d’informations, je vous invite à consulter mon article « Télépoints : oui mais…« 

4. Consultez aussi les courriers de l’administration

Parfois, l’administration elle-même vous communique automatiquement un certain nombre d’informations sur votre permis de conduire au travers de diverses lettres :

  • lettre réf 48: Cette lettre est envoyée en courrier simple. La réf 48 vous informe de la perte de points suite à une infraction. Vous retrouvez la date de commission de l’infraction, la date de valeur de la perte de points ainsi que la date d’enregistrement de la perte de points au fichier national des permis de conduire (FNPC). La réf 48 indique aussi votre solde de points restant.
  • réf 48 M : Cette lettre est envoyée en recommandé quand votre solde de points est inférieur ou égal à 6 points.
  • réf 48 N : Cette lettre est envoyée en recommandé lorsqu’un conducteur en période probatoire perd 3 points ou plus pour une seule infraction (par exemple non-respect de l’arrêt absolu imposé au stop : – 4 points) La réf 48N oblige le conducteur à effectuer un stage de sensibilisation à la sécurité routière dans un délai de 4 mois.
  • 48SI : Cette lettre est envoyée en recommandé. Elle signifie au conducteur l’invalidation de son permis de conduire. La 48SI oblige le conducteur à restituer son permis dans un délai de 10 jours.
  • réf 46: Cette lettre est envoyée en courrier simple. Elle informe le conducteur qu’il a récupéré la totalité de ses points.

5. Les infos à retenir

De toute évidence, perdre son permis peut s’avérer catastrophique.

Or, la plupart des invalidations de permis pour solde de points nul résultent d’une méconnaissance de son solde de points.

Il faut souligner que connaître son solde de points est un outil indispensable et très efficace pour maîtriser son capital points.

En résumé, vous disposez de plusieurs méthodes très simples :

  • relevé d’information intégral
  • Télépoints
  • certains courriers de l’administration du permis

Pour conclure, consultez régulièrement votre solde de points pour sauver votre permis !

8 commentaires

  1. ça ne dit pas les points restants

    1. Bonsoir, pourriez-vous être un peu plus précis pour que je puisse vous répondre? A bientôt sur ce blog, Etienne

  2. Bonjour,

    J’ai eu la mauvaise surprise de découvrir le solde nul de mon permis qui reste cependant encore valide puisque je n’ai pas encore réceptionné le courrier 48si.
    Est il encore possible de tenter un stage de récupération de points ?
    Et le solde de point est bien noté à 0 sur le document mais peut il être inférieur à zéro ?
    Merci d’avance pour votre réponse
    Sarah

    1. Bonjour, si vous avez des infractions notées sur votre relevé d’information intégral sans retrait de points en face c’est que vous avez un solde « négatif ». Quand vous arrivez à 0 les points arrêtent de tomber. Mais attention, ils existent quand même notamment au regard d’un éventuel stage. Si vous le souhaitez prenez un rdv très vite pour qu’on trouve la meilleure solution. Et dans l’attente demandez un relevé d’information intégral. A bientôt sur ce blog, Etienne

  3. Bonjour Maître,

    J’ai consulté récemment mon solde, je suis à 8/12 aujourd’hui alors que j’étais à 12/12 le 02/03/2021.

    Effectivement j’ai roulé rapidement récemment, mais je n’ai reçu aucune amende entre le 02/03/2021 et aujourd’hui; aucune interception ou arrêt par un APJ; et pourtant le retrait est effectif.

    Aujourd’hui je suis pas sûr de la démarche à suivre pour avoir les informations & pouvoir contester éventuellement.

    Après lecture de votre blog, si j’ai bien compris cela signifie qu’une amende majorée est probablement éditée; (toujours pas reçue).
    Je vais également demander un relevé intégral par courrier pour avoir les informations et en espérant pouvoir contester d’une part la non réception de l’amende initiale (comme vu sur un autre sujet) et d’autre part l’éventuelle contravention.

    Est ce que cela vous semble correct comme démarche ?
    Merci de votre attention;
    Sincères salutations

    1. Bonjour, demander un relevé d’information intégral est un excellent réflexe! A bientôt sur ce blog, Etienne LEJEUNE

  4. Bonjour Maitre,
    J’ai recu une amende majorée sans n’avoir jamais recu l’avis de contravention, de plus sur le courrier il ya une faute d’orthographe sur mon adresse postale, puis je jouer la dessus pour ne pas avoir a payer l’amende majorée ?
    Merci de votre retour .
    Cordialement

Laisser un commentaire

CONTACT PRISE DE RDV