Les voitures radar sont toujours plus nombreuses sur nos routes. Conséquence directe, la probabilité d’être flashé par une voiture radar augmente aussi… Voici les bons réflexes à adopter si ça vous arrive. On fait le point !

1. Je consulte mon solde de points

Vous venez de recevoir un pv après avoir été flashé par une voiture radar ? Commencez tout d’abord par consulter votre solde de points.

En effet, je ne compte plus le nombre de clients qui ont perdu leur permis car ils ignoraient leur solde et se sont empressés de payer vite pour bénéficier du tarif minoré.

En plus, consulter son solde de points c’est très simple.

Au choix vous :

Lire aussi mon article “Comment connaître son solde de points ?

Après cela, si vous avez assez de points vous pouvez imaginer payer.

Mais si votre solde est critique, il vous faudra faire un stage, voire contester pour retarder au maximum la perte des points.

Lire aussi mon article “Quand faire un stage de récupération de points ?“.

2. Je lis attentivement l’avis de contravention

Recevoir un pv fait rarement plaisir ! Je pense qu’on est tous d’accord là-dessus.

Mais prenez quand même quelques minutes pour le lire attentivement.

Car un pv doit comporter un certain nombre de mentions obligatoires :

  • marque, modèle et immatriculation du véhicule
  • vérification annuelle du radar
  • point kilométrique
  • etc.

Et une mention manquante peut faire sauter le pv.

Le diable se cache dans les détails !

3. Je vérifie la marge d’erreur

L’arrêté du 4 juin 2009 dans sa version modifiée prévoit les marges d’erreur suivantes pour les voitures radar :

“― plus ou moins 10 km/h, pour les vitesses inférieures à 100 km/h ;
― plus ou moins 10 % de la vitesse, pour les vitesses égales ou supérieures à 100 km/h”

Aussi, vérifiez si le pv a bien tenu compte de ces marges.

Sinon vous pouvez contester !

4. Je suis titulaire du certificat d’immatriculation, pas forcément le conducteur !

Votre véhicule a été flashé par une voiture radar ? Dans ce cas, l’administration ignore qui conduisait.

En réalité, elle n’a que la plaque d’immatriculation comme référence.

Partant de ce fait, elle envoie l’avis de contravention au titulaire du certificat d’immatriculation avec la mention suivante :

modèle pv sans interception

Toutefois, ce n’est pas parce que vous êtes titulaire du certificat d’immatriculation que vous étiez au volant !

Dans ces conditions, vous pouvez :

  • payer l’amende et perdre les points
  • désigner le vrai conducteur (antai cas n°2)
  • consigner et contester sans désigner le conducteur (antai cas n°3)

Lire aussi mes articles :

2 commentaires

  1. Bonjour Maître,

    en France, la dénonciation a mauvaise presse; elle renvoie à une période sombre de l’Histoire.
    Bon w-e

    1. Bonjour, c’est pour que cela que j’insiste régulièrement sur le fait qu’elle n’est en rien obligatoire contrairement à ce que certains membres des forces de l’ordre persistent à laisser croire… A bientôt sur ce blog, Etienne LEJEUNE

Laisser un commentaire

CONTACT PRISE DE RDV